Les états généraux de la Justice au Lycée Louise MICHEL

par Laurent Martorell

ÉTATS GENERAUX DE LA JUSTICE AU LYCEE LOUISE MICHEL,
LE 26 NOVEMBRE 2021

Dans le cadre des États généraux de la justice, le Ministre de la Justice a choisi notre établissement pour échanger avec les élèves de première et de terminale
de la préparation sciences politiques, de l’option Droit et grands enjeux du monde contemporain, et de la spécialité HGGSP (histoire géographie, géopolitique sciences politiques).

Les enseignants ont accompagné nos élèves à ce temps de débat, de témoignage, de compréhension et de proposition qui leur ont permis de participer aux Etats généraux de la justice lancés par Monsieur le Président de la République le 18 octobre dernier.

Je souhaite remercier chaleureusement les professeurs pour leur engagement au quotidien. Ils contribuent vivement à la formation des citoyens de demain.

Nos élèves ont pu apporter leur contribution à ces 120 jours de travaux et agir en conscience en tant que citoyen. Ils ont pu poser des questions de très grande qualité au Garde des Sceaux pendant plus de deux heures.

Il est certain que nos élèves se souviendront de cette rencontre toute leur vie car il est rare d’avoir l’opportunité et le privilège de rencontrer le garde des sceaux.

Le Proviseur


Témoignage d’élève :

LAMBOURDIERE Thomas élève de TGHGGSP, TG5 et DGEMC.
J’ai particulièrement apprécié la conférence sur les États-Généraux qui s’est tenue le 26/11/2021, car cela m’a permis de découvrir une personnalité politique qu’on ne rencontre pas tous les jours. En effet, la venue du ministre de la justice a été une vraie aubaine car pour ma part j’ai pu apprendre quels étaient ses points de vues par rapport aux différents sujets abordés, sa vision de la justice perfectible ainsi que son rapport avec l’État. L’intervention de la procureure de la République a été elle aussi très intéressante car j’ai pu en apprendre plus sur sa fonction et aussi sur son rôle prépondérant lors de ses audiences. Cette conférence m’a donc permis d’affirmer mon choix de faire des études de droit.